Marina Rinaldi Par Personne Risata Pantalons Pour Les Femmes Noir nero taille Du Fabricant 19 Amazone Elnoir mode en ligne Réduction obtenir authentique vente exclusive magasin d'usine coût en ligne APYBiuu6D

j0W81kFyUL
Marina Rinaldi Par Personne Risata, Pantalons Pour Les Femmes, Noir (nero) (taille Du Fabricant: 19) Amazone El-noir

Détails sur le produit

style:
décontractée
Couleur:
nègre
saison:
Automne Hiver

Persona by Marina Rinaldi Risata, Pantalones para Mujer, Negro (Nero), (Talla del fabricante: 29)















Persona by Marina Rinaldi Risata, Pantalones para Mujer, Negro (Nero), (Talla del fabricante: 29)

Select Page

En partenariat avec de grands noms de l’aéronautique et du spatial européens :

Bienvenue sur le site du Défi Aérospatial Etudiant 2017/2018

Les inscriptions pour le 12 exercice sont terminées !

29 équipes sont inscrites. Elles représentent 106 étudiants originaires de 9 pays différents.

2014 nouveau Sucettes Mano Poche prix de sortie approvisionnement en vente parfait à vendre qQ4npm

Les actualités du Défi

« Résultats du onzième exercice »

« Résultats du onzième exercice »

15 équipes représentant 69 étudiants étaient en compétition pour ce onzième exercice du Défi Aérospatial Étudiant. Les rapports, remis le 2 mai 2017, ont été évalués le 23 mai 2017 par le Comité de Pilotage du Défi composé des partenaires et des experts associés. A l’issue de cette évaluation, les prix ont récompensé les équipes suivantes :

Cette année, un nouveau prix récompensait le meilleur poster : le , parrainé par l’ACE, a ainsi été remis à l’équipe OpTeamus (TU Delft – Delft, Pays-Bas) pour la mise en valeur de son étude d’optimisation de la trajectoire de montée d’un véhicule suborbital.

La cérémonie de remise des prix s’est tenue le 8 juin 2017 au Musée de l’Air et de l’Espace à l’occasion de la « Journée Suborbitale ». Ce séminaire a permis aux équipes de présenter leurs travaux aux autres étudiants, aux partenaires et aux représentants des écoles. A cette occasion, la meilleure présentation a été récompensée par le . Le récipiendaire est l’équipe AMSV UTBM (UTBM – Belfort-Montbéliard, France) pour son projet d’aménagement interne d’un véhicule permettant de rendre les vols suborbitaux plus accessibles en matière de coût.

# Gianni Baskets Marra amazone à vendre magasin de destockage sortie pas cher dégagement pas cher 2014 xqUK2ap

# 27/09/2017 -

Soyez les ambassadeurs du Défi

Actualités du Défi

Comment participer ?

Avec l’accord de leur établissement d’enseignement, les équipes (composées de deux à cinq étudiants) s’inscrivent en ligne sur ce même site, pour travailler pendant l’année scolaire sur l’un des 10 lots de travaux proposés. Ces projets peuvent être menés en totale autonomie ...

Réduction nouvelle arrivée 100% original Tiziana Tiziana Tachas Pelle Beigor 6013 lgU3T2CUh

Rechercher

Aqui s'adresse le Défi ?

Le Défi s’adresse aux étudiants européens des grandes écoles et des universités.Si vos études portent sur l'un des domaines suivants, le Défi est fait pour vous :

T Cachemire Conte Girocollo Manica Sweatshirt Pour Hommes Vert amande X Grand Automne Amazone Turquoise / Hiver toutes tailles jeu dernier payer avec visa boutique en ligne achat en ligne Pd5Aab
Geox 5 Bolsillos jeu ebay réduction confortable eastbay de sortie VsrqOBVVe
, Métiers de la traduction , Noa Noa Sport Occasionnels Harmon Harmon 723206 Tachas Femme Noire approvisionnement en vente nouvelle version xuZJePFK

Si la sociologie et la traduction n’ont a priori rien en commun, on peut pourtant faire des rapprochements lorsque l’on analyse plus à fond certains principes, tels que la confidentialité par exemple. Dans le livre de référence en matière de sociologie, écrit par Robert B. Burns, «Introduction to Research Methods», l’auteur soulève certains problèmes troublants en rapport avec l’éthique des personnes et leur comportement en société. Car, on le sait bien, la confidentialité aujourd’hui est loin d’être le principe le plus respecté. Il suffit pour s’en rendre compte de parcourir avec un peu d’attention les conditions d’utilisation du moteur de recherche Google, pour ne citer que lui. Le respect de la vie privé est fortement mis à mal, car on autorise notamment le stockage de données personnelles, d’être suivi, bref que l’on s’introduise dans notre vie privée. Cela engendre bien évidemment des débats sur le respect de la confidentialité sur Internet, d’autant plus que pour certains individus, la fin justifie les moyens.

La problématique soulevée par le respect de la confidentialité est aussi bien présente dans le monde de la traduction technique. Les traducteurs sont en effet nombreux à avoir recours à des outils de traduction en ligne, qu’il s’agisse de traducteurs automatiques ou de plateformes de gestion de projets. Or le fait de mettre en ligne des documents qui ne nous appartiennent pas devient illégal à partir du moment où l’on n’a pas averti le propriétaire, c’est-à-dire dans le cas qui nous intéresse, le client. Seule la traduction peut être considérée comme «appartenant» au traducteur, mais tout le reste, que ce soit la mise en page, les informations, etc. reste la propriété du client. En aucun cas donc le traducteur n’est autorisé à mettre un tel document en ligne, à moins bien sûr qu’il ait l’accord préalable (souvent écrit) du client.

Il est donc nécessaire que le client et le traducteur, ou plus vraisemblablement le chef de projet, parlent de tous les détails du projet, afin d’évaluer entre autres choses le degré de confidentialité de ce projet et de déterminer si le traducteur pourra ou non se servir d’un outil de traduction sur Internet. Si par contre seul compte le fait que la traduction soir réalisée au plus vite, correctement et pour un prix très concurrentiel, alors il est évident que des moyens souvent jugés moins «nobles» seront mis en place, comme l’utilisation d’un traducteur automatique suivie d’une post-édition. En tout cas, la communication entre le client et le chef de projet est primordial, et permet d’éviter bien des déceptions et des mauvaises expériences.

Cependant, il n’est pas rare que les traducteurs disent qu’ils vont faire la traduction et qu’ils s’aident d’outils internet, mais que la traduction soit principalement réalisée par eux, donc par une main humaine. Dans ce cas, peut-on considérer qu’il y a tromperie? Aujourd’hui, la plupart des traducteurs ont recours à des outils informatiques et technologiques, qui reposent pour beaucoup sur une connexion internet. Il faut donc bien distinguer d’un côté les outils qui sont là surtout pour accompagner et assister le travail humain, et d’un autre côté les outils qui font le travail à la place de l’humain. Parmi ces derniers, on pourra prendre l’exemple de Google Translate, qui est un outil bien connu de traduction automatique.

Si cet outil repose principalement sur l’exploitation d’une quantité énorme de ressources documentaires bilingues et unilingues, le fait de lui faire traduire un document fait automatiquement rentrer ce document dans la base de donnée appartenant à Google, devenant ainsi sa propriété. Cela devient très problématique si le document en question est censé rester confidentiel, qu’il doit être publié uniquement sur un site, ou dans d’autres cas de figures nécessitant un respect absolu de la confidentialité lors de la traduction.

Étant donné que la politique de confidentialité de Google peut être considéré comme relativement peu respectueuse de la vie privé, voire même intrusive, il est fortement déconseillé de se servir de son outil de traduction automatique pour effectuer un travail dans les conditions professionnelles qui s’imposent. Pour respecter la confidentialité d’un document, l’utilisation d’une ressource telle que celle-ci est donc à proscrire. Par ailleurs, d’un point de vue éthique, les professionnels de la traduction peuvent-ils se servir d’un outil tel que Google Translate? Les résultats qu’il donne sont loin d’être aussi mauvais qu’on pourrait le croire (ou l’espérer, pour certains).

Cependant, si on fait appel à des traducteurs de métier, c’est qu’on ne veut justement pas que le document ou le projet soit simplement passé dans un outil de traduction automatique puis post-édité. Si on fait appel à un traducteur, c’est qu’on veut une traduction humaine, avec la qualité qui l’accompagne. C’est un compliment que l’on fait aux traducteurs lorsqu’on leur confie des projets, car on a confiance en eux et en leurs capacités que l’on juge supérieures à celles des outils Internet.

Et puisque l’on parle de confiance, il s’agit aussi d’être honnête d’un bout à l’autre avec le client et d’être transparent quant aux méthodes de traduction qui vont être utilisées. Celles-ci pourront toujours être adaptées aux attentes (et au budget) du client. Ça n’est évidemment pas en trompant le client sur la marchandise que l’on va réussir à la fidéliser, à créer une relation de confiance, et donc à s’assurer à la fois du travail et un salaire.

Pour résumer, le processus de traduction va bien au-delà d’une simple traduction de mots, il englobe aussi des principes tels que le respect, l’éthique, la responsabilité et la confidentialité. C’est pourquoi il est fortement conseillé aux clients et futurs clients de toujours dialoguer et communiquer avec les responsables d’une agence de traduction, voire directement avec les traducteurs, pour s’assurer que ses attentes ne seront pas déçues.

Source : https://www.iapti.org/articles/art21-confidentiality-and-google-translate.html

confidentialité De Beers Ring Promesse Moitié Or 18 Carats Blanc Texturé Indisponible Elgris Farfetch Livraison gratuite parfaite Bhp1iZCfQ

Recherche

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER
ARCAS RECRUTE
Notre entreprise valorise l'autonomie, la performance et le sens des responsabilités. Consultez nos offres d'emploi
ACTUALITÉS
PARTAGER

©Arcas2015 | Mentions légales | Plan du site